Le Chantier du Guip - avril 2019

Le Chantier du Guip expose son savoir-faire aux Gobelins à Paris

Dédiée pour la première fois à l’ancrage des métiers d’art dans les territoires, l’exposition « Métiers d’art, signatures des territoires » a eu lieu du 29 mars au 21 avril au Mobilier national, dans la prestigieuse Galerie des Gobelins, à Paris. On y a vu des pièces d’exception porteuses d’innovation et une sélection des métiers d’art en régions, de la jeune signature jusqu’aux Maîtres d’art, des écoles jusqu’aux ateliers confirmés. Le chantier naval du Guip y présente un bateau qu’il a conçu et construit.

Un bateau présenté parmi plus de 40 pièces d’exception

L’exposition, qui a donné le coup d’envoi des Journées Européennes des Métiers d’Art 2019, a été imaginée sous la forme d’une déambulation de 13 escales au cœur des savoir-faire de métiers d’art emblématiques des régions françaises (dentelle du Puy ou de Calais, soierie lyonnaise, horlogerie franche-comtoise, vitraux de la Loire, émaux de Longwy, céramique de Sèvres, porcelaine de Limoges, tapisserie d’Aubusson...). Elle a mis l’accent, à chaque étape du parcours, sur la dimension d’innovation et sur les nouveaux usages et techniques de ces signatures métiers d’art des territoires.

Un élégant canot voile-aviron en acajou

Le chantier du Guip y présente Izenah, un élégant canot voile-aviron en acajou, bordé à clins sur membrures en acacia. Yann Mauffret, le patron du chantier du Guip, a voulu en le nommant rappeler les origines du chantier, dont la première implantation se fit à l'anse du Guip, sur l'Île-aux-Moines, en 1976. Izenah est en effet la contraction du breton vannetais Eniz-Venah, qui signifie tout simplement "Île-aux-Moines".
Long de 4,62 m, large de 1,65 m, safran et dérive relevables, Izenah présente des volumes sécurisants, qui le rendent très agréable sous voile, d'autant que son gréement simple de cat-boat (une voile au tiers bômée) en fait un canot très maniable.

 



Liste des actualités